Ride2Freedom

RIDE TO FREEDOM IS SAVING CHILDREN

Today millions of children are persecuted and orphaned in China as a result of the Chinese Communist Party’s persecution campaign against Falun Gong, which is a spiritual Chinese cultivation practice.

Contact to Support

Mission

Ride to Freedom SAUVE DES ENFANTS
Aujourd'hui, des millions d'enfants sont persécutés et sont devenus orphelins en Chine suite à la campagne de persécution du Parti communiste chinois contre le Falun Gong – une discipline spirituelle chinoise.

Des centaines d'enfants chinois ont été enlevés de leurs foyers. Comme des millions d'autres, ils pourraient être arrêtés sans motif légal, condamnés et même torturés à mort.

Beaucoup sont obligés d'abandonner leurs foyers. Ils deviennent des sans-abris et des orphelins après que leurs parents aient subi le tragique destin de ceux qui sont toujours arrêtés en Chine pour avoir pratiqué authenticité, bienveillance et tolérance.

Ride to Freedom a pour mission de sauver ces enfants et de sensibiliser les gens au sujet de cette persécution. Grâce à la sensibilisation à l'échelle mondiale et à la pression publique sur le Parti communiste chinois, cette mission pourra réussir.

Selon un rapport de l’ONG Human Rights in China : « Persécuter des enfants à cause de leurs propres croyances ou celles de leurs parents est une violation fondamentale des droits de l'enfant en vertu du droit international. »
« Le gouvernement chinois doit se conformer à la Convention [des Nations Unies] en veillant à ce qu'aucun enfant ne soit soumis à la torture, la détention ou la perte de ses droits fondamentaux en raison de ses croyances ou de celles de ses parents. »
Liu Qing, président de l’ONG Human Rights en Chine (HRIC)
Qu’est-ce que le Falun Gong
Falun Dafa, aussi appelé Falun Gong, est une ancienne discipline traditionnelle chinoise de qigong, transmise pour la première fois au grand public par M. Li Hongzhi en 1992. Elle vise à garder le corps en bonne santé et travailler sur l’esprit en se basant sur les  principes d’authenticité, bienveillance et tolérance ou  Zhen, Shan, Ren.

La méthode se compose de deux éléments complémentaires. “Se cultiver” signifie harmoniser sa vie avec  les principes universels. « Pratiquer  » se réfère à une série de cinq exercices souples et simples, dont  une méditation.

Le Falun Gong est maintenant pratiqué dans plus de 110 pays à travers le monde par des gens de tous âges et de différents  milieux culturels et sociaux.
Persécution
Le Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, est une ancienne discipline traditionnelle chinoise de qigong. Elle vise à garder le corps en bonne santé et travailler sur l’esprit en se basant sur les principes d’authenticité, bienveillance et tolérance  ou Zhen, Shan, Ren en chinois. Le Falun Gong est pratiqué librement dans plus de 110 pays. Cependant, il est interdit en Chine où ses pratiquants sont persécutés depuis 1999.

Le régime du Parti communiste chinois les soumet à des emprisonnements et des tortures qui ont entrainé la mort d'un grand nombre de victimes innocentes. De nombreux pratiquants du Falun Gong ont du quitter leur foyer pour éviter la persécution, d’autres ont été envoyés dans des camps de travaux forcés ou ciblés pour des prélèvements d'organes forcés. Cependant, année après année, ces atrocités sont passées sous silence.

L'échelle et l'ampleur de ces violations des droits de l’homme font de la persécution du Falun Gong probablement la plus importante persécution d’une croyance dans l’histoire du monde.

Les statistiques vérifiées, mais largement sous-estimées, indiquent la mort d’environ  4 000 pratiquants de Falun Gong, tandis que le journaliste indépendant Ethan Gutman dans son livre "The Slaughter", estime que 65 000 pratiquants ont perdu la vie seulement suite aux prélèvements d'organes forcés. Les victimes de la plupart de ces décès et détentions sont des mères, des pères et des grands-parents qui sont enlevés de leur foyer ce qui fait éclater des familles. D'innombrables enfants en Chine souffrent de cette persécution qui continue encore aujourd’hui.
Cas 1:
Wang Lixuan et son fils de 8 mois, Meng Hao, ont été arrêtés le 12 octobre 2000, lors d'un voyage à Pékin pour faire appel en faveur du Falun Gong. La mère et le bébé sont tous les deux décédés dans l’établissement d’envoi aux camps de travaux forcés de Tuanhe à Pékin le 7 novembre 2000. L'autopsie a constaté que le cou et les doigts de Wang Lixuan avaient été cassés, son crâne fracturé et qu’elle avait une aiguille insérée dans le bas du dos. Son bébé, Meng Hao, avait des contusions profondes aux chevilles et à la tête, et du sang dans le nez. On croit que le petit Meng a été pendu par les chevilles.
Cas 2:
Liu Qian, une adolescente de 12 ans, avait commencé à pratiquer le Falun Gong en 2003 comme thérapie après avoir appris qu'elle avait la leucémie. Huit mois plus tard, elle se sentait assez bien pour retourner à l'école. Cependant, le directeur de l’école a insisté qu’elle et ses parents signent une déclaration d’arrêter de pratiquer le Falun Gong. Lorsque Liu Qian et sa famille ont refusé de se conformer, Liu Qian a été expulsée de l'école. Liu Qian est tombée dans une profonde dépression et sa santé s’est détériorée. Elle est décédée le 11 février 2004.
Cas 3:
Quand la fille de Yuwei Zhang avait un mois, Yuwei a dû fuir aux États-Unis en laissant son bébé en Chine. Elle a quitté la Chine parce qu’elle était en danger à cause de sa pratique du Falun Gong. Elle a dit qu'en Chine, des voitures de police étaient souvent garées devant son appartement.

Elle avait été arrêtée quatre fois. Une fois pour avoir un manuscrit  de Zhuan Falun (livre principal du Falun Gong), et une fois en se rendant au bureau des pétitions  à Pékin. En 2000, elle a été arrêtée et emprisonnée pour avoir invité à dîner deux pratiquants de Falun Gong.  (en Chine, le rassemblement de trois personnes peut être considéré comme une violation de la loi) Sa quatrième arrestation s’est produite à son travail, une société pharmaceutique. Elle a été emmenée dans un centre de lavage de cerveau et détenue pendant 45 jours.

Yuwei Zhang a un doctorat et a publié trois ouvrages, mais elle a dû déménager de sa ville natale dans un endroit où personne ne la connaissait car il lui était difficile de trouver du travail suite aux arrestations. Quand elle a eu l'occasion de quitter la Chine, elle n'a pas hésité. Mais cela impliquait de laisser son bébé et son mari en Chine.

Six mois plus tard, Yuwei Zhang a été réunie avec son mari et son enfant. Sa petite fille a eu de la chance.

Les enfants des pratiquants de Falun Gong font face à la même persécution que leurs parents. Lorsque des pratiquantes de Falun Gong enceintes sont détenues, elles sont torturées comme les autres  et bien souvent forcées  à avorter.